Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/05/2015

BioShock 2 : impressions FIN

 Suite de mon compte-rendu du jeu BioShock 2 :

bioschock2.jpg

5- Il n’y aurait pas de Big Daddy à Rapture, s’il n’y avait pas de petites soeurs. Bien que Jack Ryan, protagoniste du premier BioShock, en a sauvé plusieurs, elles sont encore présentes dans la ville sous-marine. D’ailleurs, en tant que Big Daddy, c’est votre devoir de les sauver. Puisque vous faites partie de la famille, les autres Big Daddy ne vous toucheront pas, tant que vous n’avez pas attaqué. Il y a quand même certaines choses qui vous différencie des autres Big Daddy. Disons que, sans rien dévoiler, vous semblez avoir une conscience. C’est donc sans scrupules que vous abattrez vos confrères pour leur voler les petites soeurs. Ensuite, comme dans le premier BioShock, vous aurez le choix entre les sauver ou les croquer. Par contre, avant de les retourner dans les conduits d’aération, il est préférable de se promener en leur compagnie - elles se tiennent sur votre dos pour ne pas trop vous retarder - puisqu’elles iront extraire de l’Adam sur certains cadavres encore tout chauds. Cependant, cette cérémonie d’extraction de l’Adam fait en sorte que vous devenez une cible délectable, et vous devez à tout prix protéger la petite soeur pendant que les chrosomes veulent de ce jus précieux extrait du corps décomposé de l’un des leurs.

 

6- Cela fait le tour de la campagne solo. Elle est excellente, et c’est un plaisir de retourner à Rapture. Il y a de bons clins d’oeils au premier jeu avec quelques nouveaux personnages. Sans nous surprendre, elle nous divertit, malgré qu’on commence à comprendre un peu le principe de faire de 2K, et qu’il faudra peut-être trouver autre chose pour BioShock 3. Entre autres, si on nous a donné une nouvelle solution au piratage cette fois-ci, ce serait bien d’avoir une alternative à tout fouiller partout. Un autre gros ajout à BioShock 2 est la portion multijoueurs. Celle-ci ravira sans doute plusieurs joueurs qui, sans espérer une révolution dans les modes de jeu (on finit toujours par faire des matchs à mort, capturer le drapeau et tout et tout), pourront arpenter les ruines de Rapture, se transformer en Big Daddy et pourchasser ou défendre les petites soeurs.

 

7- Le concept de la portion multijoueurs est celle-ci; vous personnifiez un métallurgiste, une femme de ménage, un homme d’affaires, un athlète, un mage ou une pilote. Il y a quelques options pour personnaliser votre personnage, entre autres avec des masques farfelus comme les chrosomes. Les modes de jeux offerts sont la sélection naturelle (match à mort), la guerre civile (match à mort en équipe), capturer la petite soeur (une équipe défend, l’autre tente de capturer), le contrôle du territoire - de loin mon mode favori - et s’emparer de l’Adam, où chaque équipe doit tenter de porter le plus longtemps possible la petite soeur. Même si le multijoueur est bien loin d’un Call of Duty : Modern Warfare, BioShock 2 en emprunte énormément de principes. D’abord, plus vous jouez et plus vous monterez de rang. Plus vous monterez de rang, et plus vous aurez accès à de nouvelles armes, de nouvelles plasmides et de nouveaux fortifiants. S’ajouteront également différents items pour personnifier votre guerrier et également une liste d’objectifs qui se mettra à jour petit à petit, comme électrifier x ou y personnes avec telle arme ou tel plasmide.

 rapture.PNG

8- S’entretuer dans Rapture a quand même quelques particularités. Tout d’abord, des mitrailleuses ou des machines distributrices se trouveront sur votre chemin. Il y aura moyen de les pirater pour blesser l’ennemi. De plus, puisque nous sommes dans BioShock, il y a moyen de devenir Big Daddy. Si vous réussissez à mettre la main sur un habit de scaphandrier, sachez que ses armes sont plus dévastatrices, mais qu’il se déplace beaucoup plus lentement. En fait, les deux seuls défauts que je donnerais au multijoueurs pour l’instant sont le manque de joueurs et la sur-utilisation des plasmides; ça flambe tout le temps partout!

  

Jouabilité

 Je pensais qu’il serait ardu de se déplacer en tant que Big Daddy, mais on ne ressent pas cette lourdeur, mis à part lorsqu’on va jouer pour la première fois en multijoueurs et que tout semble aller si vite. Sinon, la jouabilité est toujours aussi agréable, avec une bonne variété d’armes et de plasmides, bien qu’il y ait peu de nouveautés pour ces dernières. 16 /20

  Scénario

 Un scénario qui se concentre sur les forces du premier BioShock et qui s’en inspire énormément. Bien qu’on ait réussi à transporter l’histoire dix ans plus tard, on y retrouve peu de surprises et un sentiment de déjà vu. 16 /20

  Qualité graphique

 Encore une fois, un travail très soigné a été fait pour cette ville sous-marine. 18 /20

  Qualité sonore

 De retour à Rapture ! L’ambiance est toujours aussi glauque et sinistre. Le souci du détail et la qualité sonore sont au rendez-vous. Excellent support, que vous y jouez en anglais ou en français. 19 /20

  Durée de vie

 La durée de la campagne solo est très honnête pour un jeu de tir, surtout si vous êtes du genre à fouiller les moindres corridors de Rapture. Sinon, un mode multijoueurs s’ajoute cette fois-ci, et sans renouveler le genre, ajoute quand même ses quelques particularités propres à Rapture. 16 /20

 

BioShock 2 est un excellent jeu, mais souffre du manque d’effet de surprise et de stress que pouvait causer son prédécesseur, quoique l’apparition de la Grande Soeur a de quoi faire frémir. Ajoutez cette fois-ci à l’aventure solo un mode multijoueurs qui, sans offrir de réelle nouveauté, se situe quand même dans un univers original et qui saura accrocher bon nombre de joueurs ne se lassant pas d’arpenter les corridors de Rapture.

 

30/04/2015

BioShock 2 : impressions

 BioShock était extrêmement attendu à sa sortie en 2007, en particulier par ceux ayant joué à System Shock, car il était considéré comme l’héritier spirituel. Avec son succès critique et populaire, Take-Two a bien évidemment commandé une suite, même qu’elle veut transformer le jeu en franchise. Est-ce que ce retour à Rapture sera à la hauteur?

 

bioshock2.jpg

 

 1- Je vais aborder le moins possible la question du scénario dans BioShock 2, car je ne voudrais pas vous vendre la mèche, même si on n’a rien à la hauteur d’un Oscar. Je ne répéterai donc que ce qui est sorti comme informations pendant le développement du jeu; vous êtes un Big Daddy et l’histoire se déroule 10 ans après le premier BioShock. Il faut croire que même si le bordel était pris dans Rapture à la fin des années 50, certaines personnes ont quand même réussi à survivre une autre décennie. Pour le reste, vous ne serez sans doute pas trop dépaysé, car malgré 10 années passées, Rapture n’a pas trop changé. Cela dit, si pour ceux qui, comme moi, n’ont pas joué à BioShock depuis longtemps, vous verrez que l’entrée en matière pour cette suite a de quoi paraître brusque. Cela dit, c’est aussi quelque chose que j’avais ressenti dans le premier jeu; on ne vous prend pas nécessairement par la main au départ. Il y a certes quelques petites indications sur comment faire les choses, mais cela ne vous empêche pas de visiter plusieurs fois la Vita Chambre, cette cabine qui vous permet de ressusciter une fois mis K.O.

 2- J’ai aimé le premier BioShock pour son ambiance et son univers, et on y replonge encore une fois, bien que cette suite souffre peut-être légèrement du manque d’effet de surprise. Il faut dire que le découpage dans la réalisation du jeu est sensiblement identique, avec entre autres tous les lieux visités qui semblent administrés par le leader fou de la place. Cette fois-ci par contre, on lâche le "métro" pour le train. Ce dernier arrête à un endroit, vous devez débarquer et faire ce qu’il faut pour poursuivre la route, un peu comme dans Dead Space. Sinon, côté réalisation, vous avez encore d’innombrables enregistrements, comme si le "magnéto-cassette" était le iPod, la webcam ou le compte Facebook de l’époque. Vous pouvez également passer énormément de temps à fouiller boîtes, valises, cadavres, poubelles, bureaux, caisses, ça en devient ridicule. Cela dit, c’est ce qui est plaisant de Rapture; vous pouvez aller droit au but ou errer dans les corridors à la recherche de quelques dollars de plus, de machines qui augmentent vos capacités ou de coffres à pirater.

 3- D’ailleurs, le piratage fait également un retour. Il est donc toujours possible de pirater coffre-forts, caméras, mitrailleuses, distributeur de munitions ou de premiers soins. Par contre, bonne nouvelle, la technique de piratage a été revue. Cette fois-ci, notre Big Daddy a une arme lui permettant de lancer des fléchettes de piratage ou d’auto-piratage. Pour pirater convenablement une machine, on a remplacé le casse-tête de tuyauterie par un système plus rapide et efficace, que vous pouvez voir sur la septième image. Une aiguille se promène sur une sorte de compteur et il vous suffit que celle-ci soit dans la zone verte pour pirater convenablement, ou encore dans le bleu, pour avoir un cadeau en prime. Si vous ratez votre coup, une décharge électrique vous le rappellera ou pire encore, le système d’alarme sera activé.

 4- J’ai bien aimé le premier BioShock pour sa progression de difficulté. En fait, ce n’est pas tellement les ennemis qui changent, mais nous qui débutons avec des plasmides et des armes ringardes pour finir bien à jour et bien puissant. Les plasmides n’ont pas vraiment évolué, mais par contre, les armes sont un savant mélange de nouveauté et de valeurs sûres. Puisque nous sommes un Big Daddy, nous avons droit à la foreuse et au fusil à piston. Autant je ne les trouvais pas à la hauteur d’un vrai Big Daddy au départ parce que je mourrais facilement, autant après la moitié du jeu, je m’amuse pratiquement plus avec ces armes qu’avec celles qui, en principe, sont plus fortes. D’ailleurs, la foreuse permet entre autres de défoncer certains murs, mais c’est dommage qu’ils soient si peu nombreux et il est déplorable d’avoir de la difficulté à discerner ce qui se brise de ce qui ne se brise pas. Encore une fois, en plus des plasmides et des armes, vous aurez également les fortifiants, qui permettent de pirater plus facilement, être plus discret, récolter un peu plus de points de vie, etc. Pour ce qui est du contrôle du Big Daddy dans ses déplacements, il faut croire que nous sommes un bon prototype, car l’effet de lourdeur qu’on ressentait à la fin du premier jeu (oh... je ne vous ai rien dévoilé j’espère?) n’est pas présent dans les contrôles de notre personnage, à part lorsqu’on saute.

  

À suivre ….

 

01/04/2015

La liste des bonus de Call of Duty : Modern Warfare 2

 Voici la liste des bonus que vous pourrez trouver dans Call of Duty : Modern Warfare 2, prévu pour mardi prochain dans vos points de vente habituels.

 

Vous aurez la possibilité de choisir 3 killstreaks maximum, parmi ceux-ci :

3 frags d'affilés : UAV - Un radar qui indique les positions de vos ennemis sur la carte.

4 frags d'affilés : Care Package - Permet de lancer un fumigène rouge pour faire venir un hélicoptère qui larguera un bonus. Cela peut être de munitions ou une autre récompense de killstreak plus avancée. Notez que les ennemis et autres joueurs peuvent voler la caisse de bonus.

4 frags d'affilés : Counter UAV - Permet de désactiver le radar ennemi.

5 frags d'affilés : Sentry Gun - Parachute une mitrailleuse automatique qui peut être déployée sur la carte.

5 frags d'affilés : Predator Missile - Le joueur voit alors la carte depuis le ciel comme s'il était la caméra d'un missile à guidage TV lancé depuis un drone Predator. Il contrôle alors le missile en vol vers le sol pour le diriger vers des ennemis marqués par des carrés rouge.

6 frags d'affilés : Precision Air Strike - Vous déployez un bombardement aérien.

7 frags d'affilés : Attack helicopter - Un hélicoptère d'attaque.

9 frags d'affilés : Pave low - Un hélicoptère très puissant.

11 frags d'affilés : AC-130 - Avion qui fait un ravage au sol avec ses canons.

15 frags d'affilés : E.M.P- désactive tout les soutiens ennemis pour le reste de la partie.

 

25 frags d'affilés: N-duke- une bombe atomique qui tue tous les joueurs adverses et vous fait gagner la partie...

 

 call-of-duty-2.jpg

 

Bref,ca va camper sec sur MW2...

 

Imaginez...vous faite un Q.G, votre équipe rush sur les Q.G et marque beaucoup de points. Le score est de 180 points pour votre équipe et de 10 pour ceux d'en face. Tout se passe bien!

 

Et là vous voyez inscrit sur votre écran "machin" a fait une série de 25 tués...la bombe atomique pète et votre équipe a perdu alors que vous étiez sur le point de gagner "réglo".

 

Je crois qu'il va y avoir beaucoup de monde en recherche et destruction...

 

20/02/2015

Fifa 15 interview du sélectionneur : Ronaldo7fut

 Forte de son succès et du nombre croissant de ses membres, la communauté fifa15-tournois accueille une nouvelle sélection FIFA 15 : le Portugal!
Souhaitons donc la bienvenue à nos amis lusitaniens, et plein de courage pour monter cette nouvelle équipe!
Nous avons la chance d'avoir le nouveau sélectionneur du Portugal, Ronaldo7FUT
. Il a accepté de répondre à nos questions, en exclusivité

Première question, que penses-tu de fifa 15 par rapport aux autres versions de FUT ?

 

Comme tout le monde, je suis bluffé par le réalisme graphique du jeu c'est le haut niveau. L'IA avec ses 600 animations est au top même si ça bug parfois (rire). On se demande ce que Easport va pouvoir nous sortir comme nouveautés FIFA à l'avenir...Et on est assez actifs aussi sur le marché des transfert avec des crédits fifa 15 que l'on essaie de choper rapidement chez un revendeur de crédits fifa . Car on a constaté que pour avoir Cristiano Ronaldo, il fallait une tonne de crédits fut 15 et que nombre de nos adversaires en avaient ; or ce n'est sûrement pas avec les pack où en jouant pendant 1000 ans qu'ils ont pu les obtenir . Le crédit FUT est donc indispensable car sinon la compétition est faussée, ça fait partie du jeu.

 

 Alors, tes premières impressions au lendemain de ta nomination dans la team FIFA 15 ?

Tout d'abord bonjour, et merci à toi pour cette interview qui m'est consacrée !
Mes impressions ? Au lendemain de ma nomination, j'étais très enthousiaste et très fier de représenter mon pays, car pour un portugais c'est vraiment un honneur de pouvoir défendre les couleurs du Portugal ! Par la suite, je me suis posé beaucoup de questions sur comment gérer cette équipe et surtout des questions sur les joueurs, car je veux la meilleure équipe pour battre les champions en titre de FUT 15 ... la FRANCE !


D'où est venue l'idée de monter une sélection portugaise?

On m'avait dit que par l'impulsion de FIFA15, FIFA15-tournois France avait été créée. Etant portugais et motivé pour jouer dans une sélection nationale, je me suis renseigné un peu partout sur FUT Portugal et j'ai constaté que l'équipe n'existait pas. J'ai donc pris l'initiative de la créer. C'est vrai qu'au début c'était très difficile, mais grâce à Fifa15, l'équipe est prise au sérieux et je remercie encore tout le staff pour ses encouragements !

Comment comptes-tu t'y prendre pour monter une équipe complète?

tactique-FIFA-15.PNGAu début, Je voulais avoir 22 joueurs pour organiser des entrainements à 11 vs 11 afin de pouvoir mieux étudier les joueurs, mais comme pour l'instant nous sommes moins (malgré les sollicitations sur différents site portugais), je ferai deux séries de tests pour essayer les meilleurs joueurs en différents postes. Pour notre style de jeu, je pense inculquer celui de la GiinGa (et le 3-4-2-1 du BARCA de l'époque Guardiola), qui est fait de passes courtes et rapides sans aucun dribble, ce qui amène à une possession balle de 60 % par match. Bref, voilà pour l'orientation tactique !



Peux-tu présenter les 3 sélectionneurs ainsi que vos objectifs et ambitions pour la sélection portugaise?

ZenX fut est modérateur dans notre partie du forum Fifa, car il a une très bonne maîtrise du portugais à l'écrit. Il sera DC en sélection !
AFx15 est modérateur également, car c'est une personne qui s'est beaucoup investie dans la sélection (je le remercie au passage pour son aide). Il joue également DC en sélection !
Moi, fan de Ronaldo, je suis donc le sélectionneur fifa15 Portugal et je joue à tous les postes.

Nos objectifs sont simples : d'abord que l'équipe puisse maîtriser le style de jeu voulu, deuxièmement enchainer les matchs amicaux et participer aux tournois internationaux fifa15-tournois . Mais nous nï'en sommes pas encore là pour l'instant !

 

Merci Ronaldo d'avoir bien voulu répondre à mes questions. Tous les membres de Fifa15-tournois te souhaitent plein de réussite dans ton projet !

 

11:26 Publié dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (1)

01/02/2015

Jeu BackBreaker : test

 Genre: Sport / Foot US
Editeur:  505 Games
Développeur: Natural Motion
Sortie: 28/05/2010
3 ans et +
Xbox 360 – Ps3 – Pc – Iphone

 

Test sur Xbox 360.

Le studio anglais Natural Motion a créé un moteur physique à la base du bijou de l’année 2010: Red Dead Redemption. Ce moteur, nommé Euphoria, a fait ses preuves et il est tout naturel que les développeurs veuillent l’utiliser dans un jeu de sport! A l’honneur : le football américain, un défi de taille pour ces « british » sachant que Madden NFL n’avait jusque-là que très peu de concurrence et donc peu de soucis à se faire.

 nfl.PNG

Graphisme : 14/20

 Au niveau graphique: le jeu se présente bien, notamment grâce à la caméra, qui se trouve  au centre de l’action, au premier rang d’un spectacle saisissant, les animations des plaquages et autres collisions sont excellentes. Le fait que l’on ne voit jamais deux fois le même tacle, plaquage ou esquive prouve la puissance du moteur physique. Une fois à l’arrêt, la simplicité des textures est flagrante. On découvre des stades pauvres et des joueurs en plastique moulés dans trois ou quatre gabarits différents.

 

Durée de vie : 17/20

 Avec les modes league (carrière), exhibition, online, entraînement, championnat, il y a de quoi faire! Le mode League vous occupera un moment, un éditeur complet vous permettra de créer l’équipe de vos rêves. Le mode entraînement est très réussi et permet aux néophytes de se familiariser avec le jeu. Le mode Tackle Alley vous propose de marquer un Touchdown en traversant tout le terrain. Le multijoueur, en local ou en ligne, augmente également la durée de vie globale du soft.

 

Jouabilité : 15/20

 Le jeu se veut accessible mais orienté simulation. Le néophyte maîtrisera rapidement les bases mais les gestes techniques demanderont du temps.BackBreaker se démarque par son approche du Foot US très centrée sur le joueur controlé. Cet intéret mute vite en défaut, le placement de caméra nous fait rentrer dans le match mais devient génant quand on gère le Quaterback; délicat de repérer ces coéquipiers et faire une bonne passe sans savoir si un adversaire se cache dans l’angle mort !

 

Autres : 14/20

 Si vous faites l’acquisition de ce titre, vous aurez droit à de jolies séquences de jeu et à de bonnes rigolades entre amis. Outre le défaut du manque de licence NFL qui fait que tous les noms sont fictifs, on dénotera l’impossibilité de jouer online en coopération, c’est-à-dire de jouer à deux avec l’écran scindé contre un adversaire. L’ambiance générale des matchs et la bande sonore sont plutot bons sans etre extraordinaires, les menus sont clairs et très bien réalisés.

 

Bilan : 15/20

 Entre réalisme et spectacle BackBreaker propose une nouvelle expérience de jeu: l’immersion du joueur dans un match. Accessible à tous, il permet aussi de réaliser des mouvements plus techniques, avec pas mal d’entrainement et d’adaptation à cet angle de caméra pas évident à dresser. Natural Motion et 505 Games nous livrent ici un jeu de Foot US crédible pour un premier essai, en attendant une suite avec quelques corrections et faire de BackBreaker le sérieux dauphin de Madden NFL.

 

29/12/2014

Final Fantasy XI : The Vana’diel Collection

 pour commencer le blog : bonnes fêtes à tous et bonne fête FFXI !

Eh ben oui en 2005 Final Fantasy XI va avoir 2 ans bientôt et Square-Enix a cru bon de sortir une collection célébrant cette anniversaire comprenant le jeu original, l'expansion qui était déjà inclus à la sortie nord américaine - qui se nomme Rise of the Ziliart - et la dernière expansion, Chains of Promathia. Alors, quoi penser de FFXI ? Très bonne question à laquelle je vais tenter de répondre.

 

 Loin de moi l'idée de refaire une critique du jeu qui a déjà été fait ailleurs. Présentement, Final Fantasy compte 500 000 joueurs payants. Je mentirais si je disais que WoW n'a pas fait baisser ce nombre à sa sortie, mais depuis, les joueurs qui ont quitté pour WoW reviennent tranquillement. Plusieurs ont été déçus par la facilité du jeu, d'autres par le manque d'actions pour les personnages de haut niveau, d'autres pour les problèmes de serveurs. Mon intention n'est pas de rabaisser WoW, mais plutôt d'illustrer une évidence : WoW est un excellent jeu pour les débutants dans le genre et ceux qui n'ont pas beaucoup de temps à mettre sur un jeu et ceux qui veulent faire du solo alors que Final Fantasy est beaucoup plus difficile, requiert un peu plus de temps et pour 80% du temps, il faut être en équipe. Souvent l’erreur égale une mort pénible à moins que vous soyez chanceux ou un sacré bon joueur. FFXI est un jeu sacrant, mais lorsque l'on réalise quelque chose comme une mission ou l'obtention d'un item important, c'est qu'on l'a pleinement mérité et que l'on peut en être fier.

Parlons tout d'abord de mon expérience personnelle. J'ai un black mage au niveau 75 (niveau maximum), un white mage au niveau 70, un beastmaster au niveau 40, un ninja au niveau 30, un thief au niveau 25, un ninja au niveau 22 et un warrior au niveau 18. La chose principale à rectifier est la qualité de l'histoire de FFXI. Au début, elle ne semble pas très importante et même dépourvue de sens. En fait, pour les 30 premiers niveaux, c'est vrai. Après il y a les missions pour chaque ville et surtout les missions des expansions qui viennent rajouter beaucoup à l'histoire. En fait, Chains of Promathia rend l'histoire de FFXI excellente, car elle permet de faire beaucoup de liens. Je dirais même que plus haut est votre niveau, plus l'histoire monte en intensité et plus grandes sont les récompenses à faire les missions. Ultimement, quelqu'un pourrait passer des heures à ne pas "leveler" et à seulement faire des missions en solo ou en équipe. Bien sur il est possible d'acheter des gils FF 14 pour progresser ,    mais la passion du jeu est la première...


Au départ, il n'y avait pas de PvP (joueur contre joueur). J'étais le premier à en être ravi surtout que les Japonais avaient 2 ans d'avance sur les joueurs nord-américains. Encore aujourd'hui, j'en suis content surtout par l'implantation de Ballista. Ballista est un arène dans laquelle des joueurs s'affrontent à 1 vs 1, 2 vs 2, etc. Pour y entrer, il faut avoir une licence et satisfaire aux normes d'admission. Les dates et les différents endroits sont fixes. Par exemple, le 1er et le 7 de chaque mois de Final Fantasy, pas les mois réel, les combats sont réservés au niveau 30 et moins. Si votre personnage est au niveau 60, son niveau sera nivelé et vous devrez avoir de l'équipement en conséquence. Il existe aussi des batailles pour les niveaux 40, 50, 60 et plus. Il existe aussi des combats entre les trois villes majeures. Un nouvel événement appelé Ballista Royale prendra son envol bientôt et aura pour but de consacrer le meilleur linkshell de FFXI. Les linkshells sont des regroupements de joueurs que l'on pourrait aussi appeller guilde. Les combats se feront en équipe de 10 avec 6 joueurs dans l'arène en même temps. Le linkshell gagnant de chaque serveur se mesurera aux gagnants des autres serveurs pour élire le meilleur linkshell de Final Fantasy !

Avec le temps et l'essai que j'ai fait avec plusieurs MMORPGs, j'apprécie beaucoup le système de jobs. À tout moment, il est possible de changer de classe si vous êtes tannés de celle que vous jouez, en autant que vous l'ayez débloqué. Moi je suis un Tarutaru, petite boule de poil qui est plus versée dans l'art de magie. Avec l'arrivée de mon black mage au niveau 75, je voulais une expérience nouvelle qui sortait du commun. J'ai alors décidé de faire un warrior et j'ai gardé précieusement mon équipement de black mage dans mon entrepôt appelé Mog House, pour une utilisation lors du "end game". Les Taru, pour les intimes, n'ont pas vraiment d'habiletés de combat et j'ai dû compenser avec de l'équipement et mon savoir faire. En fait, toutes les races peuvent avoir n'importe quelle classe si le joueur sait ce qu'il fait. Par contre, pour les nouveaux joueurs, ce genre de combo n'est pas à conseiller, car il implique un investissement important dans un équipement meilleur que la normale.

Graphiquement, FFXI est encore l'un des plus beaux MMORPGs sur le marché malgré sa sortie en sol nippon en 2001. Les images prises avec mon humble PC ne peuvent rendre justice aux environnements impressionnants, aux détails des personnages et surtout aux textures. Côté sonore, la musique, bien que très bonne, peut venir lassante à la longue lorsqu'on est dans une même zone pour une période prolongée. Pour ces deux aspects, Chains of Promathia pousse la qualité encore plus loin, ce qui me pousse à dire que les joueurs sans cette expansion sont comme les croissants froids sans beurre : écrapoutis et aux poubelles ! Sans farce, la majorité des changements et des événements demande aux joueurs d'avoir CoP sous peine de devoir s'en passer.

Pour terminer ma petite revue de l'état de Final Fantasy , je vais vous parler de ce qui est possible de faire pour les joueurs ayant atteint le sommet dans l'échelle de niveau, communément appelé le "end game". Je dois dire que Square-Enix a beaucoup développé sur cet aspect pour garder les joueurs occupés le plus longtemps possible. Le plus important est Dynamis qui se veut une version "mauvaise" de l'endroit où il se déroule. C'est le summum du "end game" de Final Fantasy XI, car il faut plus de 60 joueurs pour espérer terminer la quête avec succès. C'est très difficile et très meurtrier. Mais pourquoi y aller? Simple, c'est l'une des seules façons d'obtenir une pièce d'équipement ultime pour chaque classe, appellée AF2 ou Artifact Set 2. Il y a aussi les HNM, Hyper Notorious Monster qui, pour certains, nécessitent une alliance de 18 pour les vaincre. Ceci n'est qu'un simple aperçu de qu'il est possible de faire pour les joueurs de haut niveau.

 

 

 

Jouabilité

 

FFXI est assez complexe, trop peut-être. Il y a une multitude de races, de classes d’objets spéciaux et je pourrais continuer encore pendant 30 lignes. Sans contredit l’un des MMORPGs les plus complexes sur le marché et le plus difficile.

 

 

 

Scénario

 

Histoire qui prend du temps à se mettre en marche, mais la patience rapporte. En fait, il n’est pas rare de faire des "Wow!" ou des "WTF?" ou encore un très joli "Ah ben tabouère...".

 

 

 

Qualité graphique

 

Des graphiques plus qu’intéressants avec des villes bien détaillées, des environnements vraiment jolis et colorés. Quelques ralentissements ici et là, mais rien de majeur et surtout grâce au lag. Les effets de magie sont vraiment beaux.

 

 

 

Musique, sons et ambiance sonore

 

La musique est vraiment bonne, mais après 2-3 heures d’écoute, elle devient répétitive. Les effets sonores sont parfaits. Peu de voix lors des dialogues.

 

 

 

Durée de vie

 

Comme tout MMORPG, Final Fantasy XI requiert beaucoup de temps. En fait j’ai l’équivalant de 56 jours de joué. Avec la quantité de chose à faire, ce n’est pas surprenant.

 

Alors que dire de FFXI ? Bien, il y a toujours un infus de nouveaux joueurs, certaines personnes qui ont quitté pour WoW reviennent et avec l’ajout d’une nouvelle expansion, Treasures of Aht Urhgan, le nouveau matériel ne devrait pas manquer. Ceci dit, FFXI n’est pas fait pour tout le monde. Il faut investir beaucoup d’heures et parfois attendre un peu avant d’avoir un party. Malgré tout, si certains d’entre vous hésitent encore à se procurer le jeu, c’est le temps ou jamais pour le faire et si vous êtes sur le serveur Hades, faites-moi signe et envoyez-moi un /tell à Daru.

 

quelques infos pour commencer

bonjour,

je suis actuellement en vacances et m'ennuyant je me suis rendu compte que j'avais une tonne de notes, dossiers concernant les jeux vidéos, BD, mangas et mêmes d'anciennes analyses littéraires de mes années lycée/fac(!).

Donc j'ai décidé d'en mettre certaines en ligne, surtout dans le dom&aine du jeu vidéo.

j'ai retrouvé mes notes sur les 1ers Final fantasy, les premiers jeux fifa des années 2000... et ce qui touche aux MMOrpg.

Bref on va voir ce que l'on en fait...Peut-être que ça collera à l'actu sinon ce sront de bons supports d'informations pour les débutants ou ceux qui veulent connaitre un peu le vaste domaine de l'industrie du jeu vidéo.

 

voila